Image

Artiste céramiste

Seija

5 Rue Henri Barbusse, 59000 Lille
06 62 98 15 88 Notre savoir-faire Site internet

La transformation des matières me fascine. Sans y avoir jamais touché, la céramique à un jour traversé mes pensées et ne m’a plus quittée. Après 10 ans de pratique, j’ai commencé l’aventure SEIJA. Aujourd'hui, je ne changerais mon métier de céramiste pour rien au monde malgré les difficultés d’un métier dans l’artisanat d’art. J’y ai trouvé tout ce qui m’était nécessaire : un moyen d’expression, un moyen d’être utile à mes contemporains, un moyen de travailler en accord avec mes valeurs et de me connecter au monde. Passionnée de cuisine, et de transformations culinaires, j’ai choisi de travailler principalement sur les arts de la table. J’aime créer des objets de toute pièce à partir de matières brutes. Je crée de la vaisselle sur des thèmes qui me sont propres et me permettent de partager mon univers artistique propre mais également sur-mesure pour des cuisiniers en créant des séries exclusives.

 

Prolongez l'expérience

Découvrez notre savoir-faire

  • La passion pour la matière

    Je cherche à pratiquer un savoir-faire ancestral, parfois considéré comme désuet, et à en tirer des pièces fonctionnelles ayant une esthétique contemporaine. Embrasser le passé tout en le renouvelant. Travailler des terres anciennes, comme les grès, allier leur côté brut à la modernité d’un jeu de couleurs, de formes, de textures. J’aime y apposer des couleurs fraîches et joyeuses et faire en sorte que le geste de la main soit présent sur les pièces tout en restant discret. La particularité d’un artisanat d’art, c’est le caractère unique des pièces qu’il produit et le lien étroit que chaque pièce a avec son créateur ou sa créatrice.
  • L’objet utile

    J’ai souhaité créer des pièces qui donnent envie aux gens de partager des moments précieux et durables autour d’une table, avec le plaisir de servir dans des objets beaux et valorisés. Je suis convaincue que la valeur donnée à l’objet peut participer à donner du sens à des gestes du quotidien et à alimenter le respect de soi, conditions nécessaires pour sortir du « tout jetable », du plus bas coût à tout prix et de l’obsolescence programmée. Ces modes de consommation, outre leurs coûts environnementaux et humains, dévaluent le respect que nous portons aux moments que servent ces objets jetables, rendant ces moments également jetables.
  • L’objet bon à tout faire

    L’une de mes collections personnelles, la collection A TOUT FAIRE, est représentative de cette démarche d’offrir des objets au design simple, robustes et accessibles. Je me suis inspirée du courant de pensée japonais "Mingei Undo" (mouvement de l’art populaire) en vogue dans les années 30. Il défendait "la beauté et la simplicité dans les objets de tous les jours". J’ai pensé cette série pour qu’elle soit simple, sans fioriture, avec un mode de production économe. Je décline cette série sur des tonalités douces et joyeuses à la fois. Conçue pour le grand public, elle est une retranscription de mon militantisme : s’offrir du beau, accessible, fait dans des conditions bonnes pour l’environnement et pour l’humain qui le produit.
  • Les techniques utilisées

    Chaque technique a ses particularités. L’important est de définir le rendu souhaité pour bien choisir. Par exemple, le modelage de la terre est très intéressant lorsque l’on veut donner une forme originale, brute avec une irrégularité assumée. Le tournage du grès ou de la porcelaine se prêtera plutôt à la création d’une grande variété de formes rondes de tailles variées. Enfin, le coulage (en moules de plâtre) est une technique permettant d’obtenir des pièces de formes très régulières et plus standardisées. J’utilise par exemple le coulage pour les grandes pièces en porcelaine (assiettes plates, plats de service …). Lorsque les galbes sont uniformes, j’apporte la singularité par le décor à l’image de mes collections CLOUDS et SUNRISE !
  • Ethique de création et de production

    Sensible aux enjeux environnementaux (déformation professionnelle certainement !), je m’attache à faire attention au choix des matières et de l’énergie que j’utilise au sein de l’atelier. Mon four à céramique et mon atelier sont alimentés en électricité renouvelable. Je fais attention à ne pas produire de pièces trop fines afin qu’elles aient une bonne solidité à l’utilisation et soient durables (résistance aux rayures de couteaux, lavage au lave-vaisselle etc.). J’essaie également d’utiliser des matières premières provenant de régions au plus près du Nord : grès de Normandie, porcelaine d’Angleterre ou de Limoge, terre noire d’Allemagne. Enfin, toutes les terres rejetées pendant le processus de production sont recyclées à l’atelier pour être réutilisées.
  • Céramiste alchimiste

    La poterie, c’est de la cuisine (mélange, cuisson, repos …) ; l’émail, de la pâtisserie. Précision et rigueur sont de mise ! J’utilise différents minéraux naturels (silice, cendre, kaolin, …) pour créer les textures (rugueux, lisse, craquelé, …) puis des oxydes métalliques pour apporter la couleur. Ma formation initiale de chimiste explique en partie mon attrait pour le travail de recherche et calculs moléculaires nécessaires pour trouver La couleur et La texture parfaite lors de la création d’un émail. C’est là que le travail « d’ alchimiste » entre en jeu.
  • Le travail de l’émail

    Il faut trouver la bonne composition pour que l’émail fusionne avec la terre à la bonne température, maîtriser ses qualités de dureté, de résistance et de non-toxicité indispensable pour ces objets destinés à l’usage alimentaire ; le tout sans rien lâcher de l’effet esthétique recherché. Parfois, c’est simplement l’épaisseur de l’émail qui me permet de créer des tonalités de couleurs différentes comme la collection CLOUDS où l’émail est délicatement appliqué à l’éponge. J’aime aussi travailler les émaux à la manière d’un peintre, en pulvérisation. C’est le cas de la collection SUNRISE.
  • Vaisselle sur-mesure

    Une addiction terrible pour le goût, et le souhait de contribuer à ritualiser le moment du repas, m’ont amenée à travailler principalement sur des pièces dédiées aux arts de la table. Dans cette optique, je travaille avec des chefs cuisiniers pour développer des lignes dédiées. Conçues et réalisées pour un restaurant uniquement, elles sont ma retranscription d’un état d’esprit, d’une ambiance, des besoins du chef et de ce que je ressens de son univers. Du choix des terres, aux formes et au style graphique donné par l’émaillage, chaque collection est développée sur-mesure, en concertation. C’est un fantastique travail de création, bordé par une limite omniprésente : l’assiette doit être un écrin pour le plat qu’il contient.
  • Les cours à l’atelier

    Je propose des cours de céramique au cœur de mon atelier pour tous les niveaux. Le lien entre utilisateur et créateur est une des bases de mon travail. J’aime partager mon savoir-faire avec le grand public pour le sensibiliser au travail effectué derrière chaque pièce, mais également transmettre mon savoir-faire. Je forme à la céramique sous différents formats de cours : de la séance d’initiation en 2 heures, aux cours hebdomadaires de tournage, en passant par les week-end thématiques jusqu'à la semaine complète de création d’un service entier ("Fais toute ta vaisselle en 5 jours !").

Nos savoir-faire sont sublimés sur les meilleures tables

Découvrez les dans des univers d'exceptions

  • Image

    Sandrine et Willy

    Ripaille

    Au coeur du Vieux Lille nous mettons à l'honneur l'excellence des produits et leurs producteurs en toute transparence. La fraicheur et la créativité sont nos maîtres mots. Notre carte est courte mais sans cesse renouvelée avec une proposition végétarienne pour le plaisir de tous.
    Menu déjeuner 19-24€, le soir à la carte entrée/plat/dessert 29-37€

    Découvrir Ripaille